Skip to content

2019 déclarée Année internationale des langues autochtones par l’UNESCO / UNESCO has proclaimed 2019 as the International Year of Indigenous Languages

https://fr.iyil2019.org/

Les années internationales sont un important mécanisme de coopération destiné à sensibiliser à un sujet ou thème d’intérêt mondial, ainsi qu’à mobiliser différents acteurs en vue de coordonner l’action à l’échelle mondiale.

En 2016, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution proclamant l’année 2019 Année internationale des langues autochtones, sur la base d’une recommandation de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones.

L’Instance permanente indiquait alors que 40 % des langues parlées dans le monde, dont le nombre est estimé à 6 700, étaient menacées de disparition.  Le fait qu’il s’agisse majoritairement de langues autochtones met en péril les cultures et systèmes de savoirs auxquels elles appartiennent. 

En outre, dans les pays où ils vivent, les peuples autochtones sont souvent isolés sur les plans politique et social en raison de l’implantation géographique de leurs communautés et du caractère distinct de leur histoire, de leur culture, de leur langue et de leurs traditions.

Pourtant, non seulement les peuples autochtones jouent un rôle moteur dans la protection de l’environnement, mais leurs langues constituent des systèmes complexes de savoirs et de communication qui devraient être reconnues comme étant une ressource nationale stratégique pour le développement, l’édification de la paix et la réconciliation. 

Qui plus est, les peuples autochtones promeuvent des cultures, coutumes et valeurs locales uniques, vieilles de plusieurs milliers d’années. Leurs langues enrichissent la mosaïque de la diversité culturelle mondiale. Sans elles, le monde s’appauvrirait.

La célébration de l’Année internationale 2019 aidera à promouvoir et protéger les langues autochtones et à améliorer la vie de ceux qui les parlent.  Elle contribuera à la réalisation des objectifs énoncés dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Cette célébration devrait en outre renforcer les nombreux instruments normatifs adoptés par la communauté internationale qui contiennent des dispositions spécifiques visant à promouvoir et protéger les langues.

https://en.iyil2019.org/

An International Year is an important cooperation mechanism dedicated to raising awareness of a particular topic or theme of global interest or concern, and mobilizing different players for coordinated action around the world.

In 2016, the United Nations General Assembly adopted a resolution proclaiming 2019 as the International Year of Indigenous Languages, based on a recommendation by the Permanent Forum on Indigenous Issues.

At the time, the Forum said that 40 per cent of the estimated 6,700 languages spoken around the world were in danger of disappearing.  The fact that most of these are indigenous languages puts the cultures and knowledge systems to which they belong at risk. 

In addition, indigenous peoples are often isolated both politically and socially in the countries they live in, by the geographical location of their communities, their separate histories, cultures, languages and traditions.

And yet, they are not only leaders in protecting the environment, but their languages represent complex systems of knowledge and communication and should be recognized as a strategic national resource for development, peace building and reconciliation. 

They also foster and promote unique local cultures, customs and values which have endured for thousands of years. Indigenous languages add to the rich tapestry of global cultural diversity. Without them, the world would be a poorer place.

Celebrating IYIL2019 will help promote and protect indigenous languages and improve the lives of those who speak them.  It will contribute to achieving the objectives set out in the United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples and the 2030 Agenda on Sustainable Development.

The celebration is also expected to strengthen and reinforce the many standard-setting tools adopted by the international community which include specific provisions to promote and protect languages.

 

More from this Volume
Bonjour/hello : de la présidente/from the president

J’ai eu l’honneur d’assumer la présidence de la CASCA dans une année mouvementée … and…

Mot de l’équipe / Editors’ Note

Bienvenue dans le numéro d'automne de Culture, le bulletin d'information semestriel de la CASCA! C’est…

Invisibilité et discrétion ? Conflits énergétiques et destructions socio-environnementales en Alt Empordà (Catalogne, Espagne)

Par Sabrina Bougie, étudiante au doctorat en anthropologie, Université Laval, Québec   La multiplication des…

Les Défis de l’Adaptation Culturelle(s) : Réflexions sur la Communication et la Sécurité en Temps de Crise

Emilie El Khoury, Ph.D, Post-Doctorante, Centre for International and Defense Policy (CIDP), Queen's University  …

Our members in the News/ Suivez nos membres dans les médias

At the University of Toronto, Associate Professor Girish Daswani appeared as a guest on a…

Des membres de la CASCA se distinguent/CASCA members stand out

University of Toronto Scarborough Anthropology Associate Professor Christopher Krupa has been awarded the 2023 Society…

In Memoriam: Megha Sharma Sehdev (1981-2023)

Dr. Megha Sharma Sehdev was a brilliant and creative scholar of law, violence, and care…

Beaver, Bison, Horse: The Traditional Knowledge and Ecology of the Northern Great Plains

As one of North America’s most unique ecologies, the Great Plains have fostered symbiotic relationships…

Conjuring the State: Public Health Encounters in Highland Ecuador, 1908-1945

The Ecuadorian Public Health Service was founded in 1908 in response to the arrival of…

Savoirs, utopies et production des communs

Savoirs, utopies et production des communs Martin Hébert, Francine Saillant et Sarah Bourdages Duclot (dir.).…

L’Europe et l’histoire des sans-histoire

L’Europe et l’histoire des sans-histoire Traduit de l’anglais (États-Unis) et présenté par André C. Drainville…

Autochtonie et question éducative dans les Outre-mer : Une enquête comparative en Guyane et en Polynésie française

Autochtonie et question éducative dans les Outre-mer. Une enquête comparative en Guyane et en Polynésie…

Éloge du raisonnable : Pour un réenchantement raisonné du monde

Éloge du raisonnable : Pour un réenchantement raisonné du monde Raymond Massé Presses de l’Université…

Petite

Petite Francine Saillant Academia, Louvain-la-Neuve, 212 pages, ISBN: 978-2-8061-3596-4 Petite, une enfant exploratrice, se frotte…

Recent Articles
Past Volumes

Contact

Membership

Our members are first to receive information about jobs, awards and conferences.

Back To Top