En 1992, la Société canadienne d'anthropologie appliquée a créé le prix Weaver-Tremblay, en l'honneur de feu Marc-Adélard Tremblay et de feu Sally Weaver. Marc-Adélard Tremblay est l'un des professeurs et des chercheurs canadiens les plus éminents du domaine des sciences sociales. Fondateur du département d'anthropologie de l'Université Laval et maître d'oeuvre de la recherche collective grâce à des méthodologies de recherche interdisciplinaire novatrices, ses travaux ont porté sur la compréhension de la complexité des réactions de la population à des conditions socioéconomiques en pleine mutation. Ces travaux l'ont notamment amené à travailler avec les Acadiens de la Nouvelle-Écosse, les Navahos du Sud-Ouest des États-Unis et les communautés francophones de la Basse-Côte-Nord du Québec et de l'Alberta. L'ouvrage qui a le plus contribué à sa notoriété au Canada anglais est le rapport Hawthorn-Tremblay. De 1964 à 1968, c'est à titre de directeur associé qu'il a participé à cette enquête fédérale menée auprès de la population autochtone du Canada.

Publié en 1981, le deuxième ouvrage de Sally Weaver, The Making of Canadian Indian Policy, est considéré comme l'un des ouvrages de langue anglaise les plus importants du 20 e siècle dans le domaine des sciences sociales. Sa critique a contribué à démanteler le ministère des Affaires indiennes tel qu'il existait dans les années 1970, et a joué un rôle déterminant dans l'établissement d'un système de revendication territoriale pour la population autochtone du Canada. Bien qu'il ne s'agissait pas d'un système parfait, ce dernier a grandement contribué à l'amélioration des politiques ouvertement discriminatoires du temps. Elle enseigna à la University of Waterloo à partir de 1966 et fut présidente du département d'anthropologie durant plusieurs années.

Mme Weaver et M. Tremblay ont tous deux joué un rôle clé dans la fondation de la CASCA, une initiative dont l'origine tient à divers facteurs. Ils partageaient notamment la sincère conviction que les associations professionnelles doivent, dans certaines circonstances, prendre position publiquement sur certaines questions sociales ou politiques, particulièrement celles touchant les sujets de recherche traditionnels de l'anthropologie.

Ce prix a été placé sous la responsabilité de la CASCA et l'Association, au fil des ans, a eu l'honneur de l'attribuer à d'éminents collègues comme Michael Ames (1994), Paul Charest (1995), Peter Stephenson (1997), Michael Robinson (1998), Michael Asch (2001), Pierre Beaucage (2002), Donat Savoie (2003), Elvi Whittaker (2004) Herman Konrad (à titre posthume, 2005), Richard Preston (2006), Penny Van Esterik (2007), Harvey Feit (2008), James Waldram (2009), Gilles Bibeau (2010), Pamela Downe (2011), Adrian Tanner (2013) , Regna Darnell (2014), Marie France Labrecque (2015), Janice Graham (2016), Margaret Critchlow (2017), Dara Culhane (2018) et Noel Dyck (2019).

APPEL À CANDIDATURES

Le Prix Weaver-Tremblay

En 1992, la Société d'anthropologie appliquée au Canada créait le prix Weaver-Tremblay. Feu Marc-Adélard Tremblay et feu Sally Weaver, deux anthropologues parmi les  plus respectés au Canada, furent tous deux essentiels à la fondation de CASCA, initiative découlant de plusieurs facteurs, le principal étant leur forte conviction que les anthropologues et leurs associations doivent se pencher sur des questions politiques et sociales d'importance. Le prix fut placé sous la responsabilité de la CASCA et depuis 25 ans, il a été attribué à plusieurs de nos collègues canadiens des plus distingués.

Les récipiendaires précédents, en ordre chronologique, sont les suivants: Joan Ryan (1993), Michael Ames (1994), Paul Charest (1995), Peter Stephenson (1997), Michael Robinson (1998), Michael Asch (2001), Pierre Beaucage (2002), Donat Savoie (2003), Elvi Whittaker (2004), Herman Konrad (2005), Richard Preston (2006), Penny Van Esterik (2007), Harvey Feit (2008), James Waldram (2009), Gilles Bibeau (2010), Pamela Downe (2011), Adrian Tanner (2013), Regna Darnell (2014), Marie France Labrecque (2015), Janice Graham (2016), Margaret Critchlow (2017), Dara Culhane (2018) et Noel Dyck (2019).

 

Admissibilité  et processus de nomination

Le prix est décerné à un-e citoyen-ne canadien-ne ou un-e resident-e permanent-e du Canada. Les candidatures doivent inclure un CV du ou de la candidate, une lettre d'appui d'un individu qui propose la nomination et qui explique en quoi la candidature est méritoire, de même que tout matériel complémentaire permettant d'étayer la candidature, y compris (mais non exclusivement) des lettres d'appui de collègues et d'organismes divers, du monde académique et extra-académique. De telles lettres sont un atout important dans un dossier. Nous vous demandons également de bien vouloir joindre une courte biographie du candidat qui pourrait être utilisé sur notre site web si le Prix Weaver-Tremblay lui est accordé.

Le ou la récipiendaire sera invité(e) à présenter une conférence plénière au congrès de la CASCA et une médaille lui sera remise. Les frais de déplacement sont couverts aux mêmes tarifs que ceux de l'exécutif de la CASCA. 

 

Date limite et comment nous joindre

Les candidatures au prix Weaver-Tremblay 2018 doivent être reçues au plus tard le 1 novembre 2018 et être envoyées à la présidente de la CASCA, Martha Radice. Les soumissions par courriel sont encouragées, celles envoyées par la poste sont aussi acceptées, pourvu qu'elles soient reçues avant la date limite à l'adresse suivante:

Pamela Downe 
President, Canadian Anthropology Society/ Société canadienne d'anthropologie

pamela.downe@usask.ca

Renseignements et applications :

Charles Menzies – CASCA Secretary
charles.menzies@ubc.ca