Présidente : Sabrina Doyon

Présidente élue : Mary-Lee Mulholland

Présidente sortante : Pamela Downe

Trésorier : Udo Krautwurst

Secrétaire : Millie Creighton

Membre actif anglophone : Marieka Sax

Membre actif francophone : Marie Michèle Grenon

Responsable des communications et webmestre : Éric Gagnon Poulin 

 

Liste des membres des Comités de direction depuis 1974 (PDF). N'hésitez pas à nous écrire si vous pouvez compléter ce tableau! 

 

 

Présidente : Sabrina Doyon

Sabrina Doyon est professeure titulaire au département d’anthropologie de l’Université Laval. Détentrice d'un doctorat en anthropologie de l'Université McGill, elle se spécialise en anthropologie de l’environnement. Ses recherches et ses enseignements portent sur les changements socio-environnementaux et sur les manières dont se transforme la nature. Elle travaille plus particulièrement sur les enjeux liés à diversité des formes de conservation environnementale, aux projets alternatifs de mise en valeur de la nature, ainsi qu’aux pratiques d’écologisation de l’agriculture et de la pêche. Différentes approches de l’anthropologie de l’environnement, dont l’écologie politique et l’histoire environnementale, guident ses analyses. Ses recherches s’inscrivent dans une perspective comparative et l’amènent à travailler en Espagne, à Cuba, au Mexique et au Québec.

sabrina.doyon(a)ant.ulaval.ca


 

Présidente élue : Mary-Lee Mulholland

Mary-Lee Mulholland est professeure agrégée en anthropologie à l'Université Mount Royal. Une grande partie de ses recherches ont porté sur la production, les représentations et la remise en question des concepts de race, du genre, de la sexualité et des classes sociales dans diverses formes de culture populaire latino-américaines, notamment à travers la musique salsa et les ensembles mariachis. Elle a également travaillé comme anthropologue appliquée pour des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux sur les politiques relatives à la diversité, au multiculturalisme, à la lutte contre le racisme et à l'intégration de nouveaux arrivants. Ses recherches actuelles portent sur l'analyse du genre dans l’autodéfense et les arts martiaux.

mmulhollan(a)mtroyal.ca

 

 

 

Présidente sortante : Pamela Downe

Pamela Downe est professeure agrégée au département d’archéologie et d’anthropologie de l’Université de la Saskatchewan et se spécialise en anthropologie médicale. Ses recherches actuelles portent sur les maladies infectieuses, la violence de genres, la reproduction et les soins maternels. Elle a travaillé dans six pays d’Amérique du Nord et d’Amérique centrale, ainsi que dans les Caraïbes orientales : soit au Canada, au Mexique, au Guatemala, au Costa Rica, au Salvador et à la Barbade. Elle a récemment réalisé une étude ethnographique sur la maternité dans un contexte d’épidémie de VIH/sida en Saskatchewan ; ainsi qu’une exploration interdisciplinaire de la douleur dans la vie des hommes souffrant d’hémophilie. Elle est lauréate du prix Richard F. Salisbury et du prix Weaver-Tremblay de la Société canadienne d’anthropologie.

pamela.downe(a)usask.ca

 

 

Trésorier : Udo Krautwurst

Udo Krautwurst a fait ses études de premier et de deuxième cycle en anthropologie à l'Université du Manitoba et son doctorat, également en anthropologie, à l'Université du Connecticut. Il est actuellement professeur agrégé au Département de sociologie et d'anthropologie de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard. Ses de maîtrise et de doctorat ont porté sur l'anthropologie historique / l'anthropologie du colonialisme, en particulier sur les colonies d’Afrique. Au cours de la dernière décennie, ses recherches se sont concentrées sur l'anthropologie de la bio-science / biomédecine, un secteur en développement à l'Île-du-Prince-Édouard. Ses recherches actuelles portent sur les effets des politiques scientifiques et économiques fédérales et provinciales qui affectent le travail de laboratoire des petites entreprises de biosciences.

udo.krautwurst(a)upei.ca

 

 

Secrétaire : Millie Creighton

Biographie à venir

millie.creighton(a)ubc.ca


 

 

Membre actif anglophone : Marieka Sax

Marieka Sax est une anthropologue socioculturelle, une chercheuse postdoctorale et une associée de recherche de l’Université de Northern British Columbia. Elle détient une maîtrise ainsi qu’un doctorat de l’Université Carleton. Dans le nord de la Colombie-Britannique, elle utilise des approches collaboratives et interdisciplinaires pour explorer des sujets tels que l’extraction de ressources, les relations entre autochtones et colons et les moyens de subsistance des populations rurales. Ces travaux reposent sur ses recherches antérieures sur la production paysanne, la médecine traditionnelle, le genre et l’indigénéité dans les Andes péruviennes. Le lien entre ces projets d’Amérique Latine et du Canada repose sur son intérêt pour la reproduction sociale de la compréhension culturelle du bien-être et du bien-vivre.

marieka.sax(a)unbc.ca

 

 

Membre actif francophone : Marie Michèle Grenon

Marie Michèle Grenon a accompli ses études de premier et de deuxième cycle en anthropologie et en science politique à l’Université de Montréal. Elle est actuellement doctorante en anthropologie à l’Université Laval. Ses recherches portent sur la coopération internationale accomplie par des pays du Sud dans le domaine de la santé et de l’éducation. S’inscrivant dans les approches critiques de développement et dans le courant décolonial, son projet doctoral vise à analyser un exemple de collaboration Sud-Nord réalisé entre Cuba et le Canada en littératie. Marie Michèle œuvre également comme assistante de recherche dans le cadre d’un projet financé par l’initiative Société inclusive visant à améliorer l’accès à l’information et à sa compréhension pour les personnes ayant une incapacité cognitive ou un faible niveau de littératie.

                                                                                  

marie-michele.grenon.1(a)ulaval.ca

 

 

Responsable des communications / Webmestre : Éric Gagnon Poulin

Éric Gagnon Poulin est chercheur invité à l’Université de la Caroline du Nord – Chapel Hill. Détenteur d’un doctorat en anthropologie de l’Université Laval, il se spécialise en anthropologie économique. Il s’intéresse à la pauvreté, à l’exclusion sociale, au développement durable, ainsi qu’à la résistance au Québec et en Amérique latine. Ses recherches portent notamment sur les discours entourant la pauvreté, sur le néolibéralisme et les transformations de l’État providence. Son projet actuel s’attarde plus particulièrement aux liens entre les mesures d’employabilité, la précarisation du marché de l’emploi et la pauvreté systémique.

eric.gagnon.poulin(a)unc.edu